Après l’élimination du Wakriya AC et du club olympique de Coyah en demie-finale, l’affiche de la finale de la coupe Nationale de Guinée va opposer le champion de Guinée, le Horoya AC au Club Industriel de Kamsar.

L’opposition entre le Horoya et le Wakriya résulterait-il d’un scénario, ou d’une mafia au sommet monté pour favoriser un club ?

On est en droit de se poser cette question, d’autant que la réalité crève les yeux.

En tout cas au regard des évenements, on pourrait s’empresser de répondre par l’affirmative.

Horoya-Wakriya, plutôt en finale

Finalistes de l’édition dernière, le Horoya AC et le Wakriya AC ne devaient en aucun cas se rencontrer au cours de la coupe nationale, excepté peut-être en finale.

Mais les combines dans les bureaux ont favorisé un club au detrilent de l’autre, ce que condamne la direction du Wakriya par la voix de son président Docteur Mikailou Sampou.

Ce qui ressort également de l’avis de bien d’observateurs sportifs.

Mais contre toute attente, par des combinaisons louches ourdies expressement dans le seul but d’écarter le Wakriya, cela a éte rendue possible par certains responsables au haut sommet, à la solde de leur soi-disant mentor.

Poussons un peu plus la reflexion : y a t-il une compatibilité entre chef de departement compétitions de la FEGUIFOOT, et le poste de manager général d’un club, dans le but de favorisé un club pour disputer la coupe CAF ?

Tirage taillé sur mesure….

Cela ne fait l’ombre d’aucun doute que si on occupe ces deux fonctions dans deux institutions differentes, cela vise simplement à favoriser le club dont on est manager avec des tirages taillés sur mesures, des adversaires de petits calibre pour les écarter sans fournir trop d’efforts et se retrouver en finale.

Rappelons un fait : la saison dernière, on avait changé les règles de jeu en pleine compétition.

Un club de division inférieure devait recevoir le match à domicile. Mais pour favoriser un club, on décide pour des raisons intéréssées de modifier le format des affiches obligeants les clubs de catégorie inférieure à effectuer le deplacement.

On aura tout vu dans cette compétition !!

Des pratiques pour écraser des clubs émergents, étouffer d’autres qui ont du vent en poupe, ceci n’est nullement pas à l’honneur du football guinéen.

Des responsables irresponsables

Le Wakriya AC qui s’est battu sur le terrain, et qui tombe les armes en main devant Horoya, n’a pas démérité cette élimination. Loin de là

Le club de Boké, dont les performances et la constance ne sont plus à démontrées, est fièrement tombé hier soir